Log in

Castaner : "c'est pas moi, c'est les autres"

"C'est pas moi c'est les autres..."
Ce titre d' Abd al Malik rappeur, auteur-compositeur-interprète a inspiré La République en Marche pour sauver le soldat Castaner.
 
Sauf si on a pas la télé, ou internet, tablette ou autre smartphone, difficile de ne pas avoir vu les images du saccage des Champs Elysées lors de la manifestation des gilets jaunes samedi 16 mars.
Après le bilan des dégâts, une question.

A qui la faute ?
Les premiers visés, les Black blocs. Ils avaient ainsi fait un retour en force. Ils étaient environ 1500 infiltrés dans le rassemblement.
Pourtant les gilets jaunes via les réseaux sociaux, les journalistes, les commentateurs, , tous s'attendaient à ce samedi noir dans la capitale. Alors on peut imaginer que les politiques et surtout l'exécutif et le gouvernement également.
En réponse à ces violences, la macronie dégaine le bâton de la fermeté, ça on peut le comprendre. Le Premier Ministre annonce des mesures nouvelles, comme notamment l'interdiction de manifester dans plusieurs quartiers, dont les Champs-Élysées, en cas de présence "d'éléments ultras" ou encore la hausse de l'amende pour participation à une manifestation interdite.
De la fermeté oui de la part du gouvernement qui reconnait aussi des "dysfonctionnements constatés".

Alors à qui la faute ?

Aux casseurs oui mais encore ?
Depuis plusieurs jours, toute la machine macronienne défend le ministre de l'intérieur. Un déni de responsabilité qu'on pourrait même mettre en musique avec les paroles d'Abd al Malik, souvenez-vous "C'est pas moi c'est les autres".
Dans cette logique de "ce n'est pas moi c'est les autres", le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, 66 ans a été limogé ainsi que le directeur de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), Frédéric Dupuch. L'exécutif a également décidé de mettre fin aux fonctions de Pierre Gaudin, l'actuel directeur de cabinet du préfet de police, Michel Delpuech.
Personne n'est dupe. Des pratiques très utilisées en politiques sous d'autres gouvernements. Fusibles, boucs émissaires, paratonnerre...bref de l'enfumage encore et toujours pour sauver Christophe Castaner et par ricochet Edouard Philippe et le Président.
"je demandais à Dieu de ne pas me faire attraper, je lui demandais que la pêche soit bonne, qu'à la fin de la journée, le liquide déborde de mes poches" écrit par ailleurs dans ce titre, le rappeur Abd al malik.....no comment.
 
Dernière modification lemardi, 19 mars 2019 16:44

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

pub
 
 
 
mto