Log in

Retour à l'école le 11 mai : une enseignante témoigne.

Retour à l'école le 11 mai : une enseignante témoigne.
Un vrai dilemme pour les enseignants de Martinique.

A l'instar de leurs collègues de la France métropolitaine, les enseignants martiniquais se préparent difficilement, et pour l'instant, sans directives précises, à retrouver leurs classes le 11 mai prochain.
Crèches, primaires, collèges, lycées. Tous les établissements ne sont pas à la même enseigne comme le précise Céline Dolmen, enseignante en Lycée Professionnel.
Si le Président de la République a affirmé que les cours reprendraient le lundi 11 mai pour les élèves de primaire, collège et lycée, Jean-Michel Blanquer est resté un peu plus évasif et promet des réaménagements, condition sine qua non pour la réouverture des écoles.
Le ministre a indiqué que cette urgence à reprendre l’école était liée à un besoin social. « Il y a des élèves qui peuvent partir à la dérive à cause du confinement, aujourd’hui, il y des enfants maltraités à la maison », a-t-il ajouté.
En effet, confinés avec leurs parents, beaucoup d’enfants se terrent dans le silence alors qu’un numéro de téléphone, le 119, leur est consacré pour signaler les violences dont ils sont victimes ou témoins. Jean-Michel Blanquer a indiqué qu’il y aurait un "accompagnement personnalisé pour chaque élève". Cela devrait également permettre aux parents de reprendre le travail dans le même temps.

Toutes les écoles ne seront pas ouvertes le 11 mai.

« Il est hors de question d’avoir des classes bondées » a cependant précisé le ministre. « La charge horaire sera moins importante pour certains élèves qui se sont habitués au travail à distance. Notamment pour les plus grands, au lycée. »
Jean-Michel Blanquer a insisté sur le fait que la reprise des cours devait se faire en petits groupes, tous les élèves ne rentreront pas en même temps. Il a d’ailleurs laissé sous-entendre que les lycées professionnels pourraient faire partie des premiers à reprendre. Les modalités restent à préciser, et seront arrêtées dans les deux semaines à venir. Le ministre a précisé que la réouverture des écoles le 11 mai n’était "pas obligatoire".
Et le port de masques obligatoire pour les élèves et les professeurs ?

En ce qui concerne le port des masques, le ministre a déclaré qu’il était fort possible qu’il y en ait pour tous les enfants, sans se prononcer pour autant sur le port obligatoire. Pour le corps enseignant, rien n’a encore été confirmé.

Les universités quant à elles ne rouvriront pas avant septembre.
Dernière modification lesamedi, 18 avril 2020 21:45

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

pub
 
 
 
mto