Log in

Trottinettes: un mort de plus au compteur.

Trottinettes: un mort de plus au compteur.
Le jeune homme de 25 ans est mort lundi soir après avoir percuté un camion à Paris.
Aucun décompte officiel n'existe à ce jour. Mais de récents accidents impliquant des trottinettes commencent à défrayer la chronique.
L'accident s'est produit lundi vers 22h30 dans le 18e arrondissement, dans le quartier populaire de la Goutte d'Or, a indiqué la police. 
La victime a été violemment percutée par une camionnette qui arrivait sur sa droite à laquelle il a refusé la priorité. Il se trouvait en arrêt cardiaque lorsque les secours sont arrivés avant d'être transporté à l'hôpital où il a succombé à ses blessures, selon nos confrères d'Europe 1.
En avril dernier, un piéton âgé avait été percuté par une trottinette à Levallois-Perret et n'a pas survécu au choc, selon la presse.
Résultat de recherche d'images pour "trottinette chiffres securite routiere"
Apparues il y a un an, elles sont partout. Pas un trottoir n'échappe à ce nouveau mode de déplacement, plus écologique pour beaucoup.
C'est le cadeau du moment qui plaît pratiquement à tous les coups. La trottinette. Mais pas n'importe laquelle, la trottinette électrique bien sûr.
Mais à l'heure du bilan, les chiffres parlent d'eux même. L'utilisation de la trottinette électrique a entraîné une augmentation de 23% du nombre des blessés.

Image associée 

Que faire alors ?
Faudra pas compter sur la responsabilité de chacun.
Pour tenter de mettre fin à la « loi de la jungle »,  la ministre des Transports Elisabeth Borne est intervenue.

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route.

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route

Trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards...

 

Après plusieurs mois de travail et de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, les ministères de l’Intérieur (Délégation à la sécurité routière) et des Transports viennent de finaliser un projet de décret modifiant le code de la route. Il vient d’être notifié à la Commission européenne et sera présenté au Conseil national d’évaluation des normes (CNEN) puis au Conseil d’État.

 

Que prévoit le Gouvernement ?

Un décret créera des dispositions nouvelles dans le code de la route. Il reconnaitra les EDP (Engin de déplacement personnel) motorisés comme une nouvelle catégorie d’engins et en définira le statut, leurs équipements et leurs règles de circulation ainsi que les éventuelles obligations d’équipements de leurs utilisateurs.
Parallèlement, un article du projet de loi d’orientation des mobilités permettra aux maires d’appliquer des possibilités de dérogation à ces règles, afin qu’elles puissent être partout adaptées à la diversité des situations.

Quelles sont les nouvelles règles ?

Les règles pour les EDP motorisés seront essentiellement les mêmes que celles applicables aujourd’hui aux cyclistes, avec certaines spécificités.

Règles générales

  • Les utilisateurs d’EDP motorisés doivent adopter un comportement prudent, tant pour leur propre sécurité que celle des autres.
  • Il faut avoir au moins 8 ans pour avoir le droit de conduire un EDP motorisé.
  • Le transport de passagers est interdit : c’est un engin à usage exclusivement personnel.
  • Il est interdit de porter à l'oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son.

Équipements

  • Les utilisateurs de moins de 12 ans doivent obligatoirement porter un casque (comme en vélo).
  • De nuit, ou de jour par visibilité insuffisante, et même en agglomération, ils portent un vêtement ou équipement rétro-réfléchissant (par exemple un gilet, un brassard, ...)
  • Les EDP motorisés doivent être équipés : de feux avant et arrière, de dispositifs rétro-réfléchissants (catadioptres), de frein, et d’un avertisseur sonore.
  • Il est interdit de circuler avec un engin dont la vitesse maximale n’est pas limitée à 25 km/h.

Voies de circulation

  • Les EDP motorisés sont interdits de circuler sur le trottoir (sauf si le maire prend des dispositions afin de les y autoriser). Sur les trottoirs, l’engin doit être conduit à la main sans faire usage du moteur.
  • En agglomération, ils ont obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. A défaut, ils peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.
  • Hors agglomération, leur circulation est interdite sur la chaussée, elle est strictement limitée aux voies vertes et aux pistes cyclables.
  • Le stationnement sur un trottoir n’est possible que s’ils ne gênent pas la circulation des piétons. La loi mobilités permettra aux maires d’édicter des règles plus précises de leur choix.

Sanctions

  • Si vous ne respectez pas les règles de circulation : 35 euros d’amende (2ème classe)
  • Si vous circulez sur un trottoir sans y être autorisé : 135 euros d’amende (4ème classe)
  • Si vous roulez à plus de 25 km/h : 1 500 euros d’amende (5ème classe)
Capture d’écran 2019-05-04 à 12.47.13
Cette nouvelle réglementation entrera en application à la rentrée 2019.
Dernière modification lemercredi, 12 juin 2019 14:54

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

pub
 
 
 
mto