• Accueil
  • Culture
  • Bac 2020 : et si les résultats avaient été manipulés ?

Bac 2020 : et si les résultats avaient été manipulés ?

 |  par Patrick JEAN-PIERRE
Que vaut réellement le Baccalauréat 2020 ? Le cru 2020 est tellement bon que la question se pose.
Le cru 2020 est tellement bon que la question se pose de savoir comment l’enseignement supérieur va pouvoir absorber le flot de nouveaux bacheliers qui vont venir gonfler les effectifs d’établissements aux capacités d’accueil limitées. En effet la quasi totalité des académies affichent des résultats records. Mais ce n'est pas la seule question qui se pose. En pleine crise sanitaire liée au coronavirus, la continuité pédagogique aurait-elle brillé en efficacité ? Les élèves en parfaite autonomie auraient-ils géré, avec maestria et sans relâche des visios, des cours, des devoirs ?
 
Le tour de force sans précédent du monde de l'éducation.  
La nouveauté des préjurys cette année a permis d’ajouter des points pour assurer une « continuité » des résultats. Et d’aucun de se caresser le nombril se félicitant de ce taux presque miraculeux 89,1 % de taux de réussite en Martinique, par exemple, contre 91% au national.
 
Pourtant depuis décembre 2019 les établissements sont restés bloqués, du fait de la grève pour les retraites. Puis en Mars dernier, à peine réouverts, le coronavirus a contraint les élèves au confinment. 

Mais qu'à cela ne tienne car heureusement, dans le monde magique de l’éducation nationale tout est possible. A coup de baguette magique, deux points ont été rajoutés par-ci, par-là aux contrôles continus des enseignants qui, la règle était stricte, devaient au préalable faire preuve de bienveillance (forcée ?). Et oui, la continuité pédagogique devait coûte que coûte coller au discours indéfectiblement positif du ministère.
 
blanquer evaluations
 
D'ailleurs dans une enquête publiée le 26 juin France inter a révèlé que des professeurs ont été contraints, en plus des règles exceptionnelles de notation du contrôle continu des candidats au bac 2020, de se livrer à des manipulations douteuses pour augmenter le nombre de lauréats à l'examen.
 
Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du syndicat d'enseignants Snes, a déclaré auprès de la radio de service public que son organisation avait eu vent «de ce type de bricolage», destiné à «augmenter la note du contrôle continu», notamment du deuxième trimestre. Rappelons que cette année, le baccalauréat reposait uniquement sur la moyenne des élèves en contrôle continu des deux premiers trimestres de l'année scolaire.
Sous couvert d’étude sur la sévérité des enseignants durant les contrôles continus, les préjurys et jurys ont établi des remédiations, une sorte de grande promotion à la foire aux notes. Et donc à coup de chiffres médians sur les trois dernières années, de taux modifiés, de chiffres et rechiffres, les résultats très attendus du bac 2020, tout beau tout neuf, sont arrivés. Délivrants ainsi les élèves méritants ( ou non…), les parents patients et impatients de passer à autre chose. Le happy-end surréaliste a fait la Une des journaux : 89,1 % de taux de réussite au premier tour…
 
Attention, le suspense reste entier pour les oraux de rattrapage à venir.
 
 


Mots clés de l'article

Partager cet article
Vos commentaires

Martinique : Pourquoi il faut aller voter selon Barbara Jean-Elie
Politique

Martinique : Pourquoi il faut aller voter selon Barbara Jean-Elie

L’élection de la CTM, qu’elle se déroule le 13 et 20 juin ou plus tard, mérite que chaque Martiniquais en prenne la mesure. Le vote est non seulement un en...
Covid-19 : l'économie martiniquaise dans le rouge
Économie

Covid-19 : l'économie martiniquaise dans le rouge

PIB en baisse, chiffre d'affaire des entreprises en baisse, fréquentation touristique en baisse, aides d'Etat qui se font attendre...l'économie martiniquaise...
Imaginez un monde sans religion
Société

Imaginez un monde sans religion

On a pu croire, pendant un temps, que les avancées de la science et la généralisation du savoir auraient raison des superstitions et des croyances religieuse...
Vaccination contre le COVID-19 : les députés en appellent à la solidarité européenne et mondiale
Europe

Vaccination contre le COVID-19 : les députés en appellent à la solidarité européenne et mondiale

L’UE doit poursuivre ses efforts concertés pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et accélérer la production de vaccins afin de répondre aux attentes des...
Zimbabwe : À 17ans, elle lutte contre le mariage forcé
Monde

Zimbabwe : À 17ans, elle lutte contre le mariage forcé

Natsiraishe est une fillette zimbabwéenne de 17 ans. Elle a commencé un atelier de Taekwondo pour les filles de son quartier, en tant que groupe de soutien p...
La santé mentale, l'autre pandémie de 2021 ?
Santé-Environnement

La santé mentale, l'autre pandémie de 2021 ?

La troisième vague est déjà là. c'est aujourd'hui la santé mentale qui inquiète médecins et scientifiques. A la mi-novembre, la dépression touchait presque 2...
Concept d'art avec Philippe Nelzi
Culture

Concept d'art avec Philippe Nelzi

Un moment agréable qu'elle n'échangerait contre rien au monde dit-elle. Kannel se retrouve en pleine nature, sous un manguier avec l'artiste Philippe Nelzi.
De vous à nous avec Eliane Glondu
Sports

De vous à nous avec Eliane Glondu

Un palmarès impressionnant. 6e dan de karaté, Éliane Glondu fait partie des s huit femmes en France à détenir ce grade. Seule femme enseignante professionnel...
De vous à nous : Majesty
People

De vous à nous : Majesty

Kannel poursuit sa tournée sur les terres profondes et riches de l'histoire, de la culture et traditions martiniquaises. Dans son émission « De vous à nous »...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



Contacter la rédaction


©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page