• Accueil
  • Monde
  • La pandémie de Covid-19, « une crise des droits humains », selon l’ONU

La pandémie de Covid-19, « une crise des droits humains », selon l’ONU

 |  par Patmedias avec Onu Info
UNICEF/ Thoko Chikondi Des femmes font la queue pour recevoir leur vaccin contre la COVID-19 au Malawi.

« La pandémie de Covid-19 a fragilisé l’ensemble des droits humains », a déclaré mardi la Haute-Commissaire adjointe aux droits de l'homme, Nada Nashif, devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève, relevant que le nouveau coronavirus a détruit « des vies et des moyens de subsistance, aggravant la pauvreté et les inégalités » dans le monde.

Lors de la 4e réunion intersessionnelle pour la coopération sur les droits de l’homme et le Programme de développement durable à l'horizon 2030, les services de la Haute-Commissaire Michelle Bachelet ont plaidé pour l’adoption de politiques fondées sur les droits humains, afin de se remettre sur la voie de la réalisation de l’Agenda 2030 et parvenir à « un contrat social renouvelé ancré dans les droits de l’homme que le Secrétaire général de l’ONU a appelé de ses vœux ».

D’autant que la nouvelle année a débuté avec les mêmes immenses défis mondiaux que représentent la lutte contre la pandémie et le redressement après ses « conséquences socio-économiques dévastatrices ».

Outre, l’accès inéquitable aux vaccins, qui illustre une « reprise à deux vitesses », certaines parties du monde font face à « un surendettement croissant », qui pèse lourdement sur les pays en développement.

Par exemple, en Afrique de l’Est et en Afrique australe, les coûts du service de la dette ont augmenté pour atteindre près de 70% du PIB en 2021, ce qui limite fortement la marge de manœuvre budgétaire pour les investissements indispensables à la protection sociale et aux services essentiels.

Pour se remettre du « plus grand revers de développement de l’histoire », le monde doit donc changer les approches et les modèles économiques. Une stratégie qui a engendré des coûts sociaux insoutenables, déchirant le tissu social des sociétés, alimentant l’instabilité et amplifiant la méfiance envers les institutions.

« Nous avons besoin d’une économie qui investisse dans les droits de l’homme et qui fonctionne pour tous », a insisté Mme Nashif.

Une femme se fait tester pour la Covid-19 dans une clinique en Palestine.
©UNDP/Abed Zagout / Une femme se fait tester pour la Covid-19 dans une clinique en Palestine.

Lutte contre la corruption et une plus grande transparence fiscale

Par ailleurs, la Cheffe adjointe des droits de l’homme de l’ONU note que la communauté internationale a également besoin « d’une plus grande transparence fiscale, d’un espace civique renforcé, d’un contrôle des dépenses publiques et d’efforts accrus pour lutter contre l’évasion fiscale ».

« Dans un contexte économique et financier difficile, il est encore plus crucial pour les pays de redoubler d’efforts pour mobiliser les ressources nationales », a fait valoir la Haute-Commissaire adjointe.

Dans ce combat, la lutte contre la corruption, la réaffectation des ressources et l’adoption d’une fiscalité progressive peuvent contribuer à maximiser les ressources destinées aux soins de santé, aux protections sociales, à une éducation de qualité, à l’eau potable, au logement et aux autres droits fondamentaux.

Mais tous ces efforts au niveau national devront être soutenus par un allègement de la dette, un accès équitable aux vaccins et un soutien international.

Plus globalement, Mme Nashif note que les prochaines années mettront fondamentalement à l’épreuve le leadership mondial en matière de droits humains.

« L’abandon des politiques économiques qui ont affaibli la capacité des pays à fournir des services sociaux universels, le démantèlement des inégalités entre les sexes et d’autres types d’inégalités, le renforcement des libertés fondamentales et de la responsabilité sont autant de choix politiques qui, selon nous, doivent être respectés », a-t-elle conclu, rappelant les priorités de son Bureau, qui consiste à « placer les droits humains au cœur des efforts de réponse et de redressement ».



Mots clés de l'article

Partager cet article
Vos commentaires

Jean-Philippe Nilor : une polémique de plus à l'Assemblée nationale
Politique

Jean-Philippe Nilor : une polémique de plus à l'Assemblée nationale

Le député de Martinique n'en est pas à ses premiers propos polémiques en plein hémicycle de l'Assemblée nationale.  « Je peux vous assurer que le minist...
Philippe Jock : réélu président de la CCI de Martinique, il déplore la réticence des martiniquais face à la vaccination
Économie

Philippe Jock : réélu président de la CCI de Martinique, il déplore la réticence des martiniquais face à la vaccination

C'est la liste « Entreprendre ensemble en Martinique » de Philippe Jock qui a finalement remporté les élections des dirigeants de la Chambre de commerce...
Violences faites aux femmes : en Martinique la situation est préoccupante
Société

Violences faites aux femmes : en Martinique la situation est préoccupante

Le récent rapport annuel de l'Observatoire des violences envers les femmes-Martinique (Ovifem) montre une relative stabilité des plaintes sur un an. Mais les...
Ukraine : comment tout a commencé, le journal de Dasha
Europe

Ukraine : comment tout a commencé, le journal de Dasha

Après plusieurs nuits chaotiques et des couvre-feux stricts, la capitale ukrainienne se réveille chaque matin, encerclée, mais toujours libre. Sur place, les...
Santé mentale : comment se protéger des infos anxiogènes ?
Santé-Environnement

Santé mentale : comment se protéger des infos anxiogènes ?

Regarder des infos anxiogènes peut avoir un impact sur la santé mentale.Voici probablement une information qui ne surprendra personne. Regarder en boucle les...
NIce Art Expo à l'heure du bilan
Culture

NIce Art Expo à l'heure du bilan

Du 8 au 10 avril dernier, un peu plus de 150 artistes se sont exposés à Nice. Un salon international d'art contemporain qui a tenu beaucoup de promesses, mai...
Transat Jacques Vabre : le martiniquais Éric Baray arrive enfin
Sports

Transat Jacques Vabre : le martiniquais Éric Baray arrive enfin

Le bateau martiniquais va prendre la 34e place ce jeudi 02 décembre 2021 en franchissant la ligne d’arrivée après 24 jours de course.    
Miss France 2022 : Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 dans les starting-blocks
People

Miss France 2022 : Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 dans les starting-blocks

Dernière élue de toutes les candidates à Miss France 2022, Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 est actuellement à Paris. Elle prépare son voyage prévu le 1...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



Contacter la rédaction


©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page