Retour à l'école le 11 mai : une enseignante témoigne

 |  par Patrick JEAN-PIERRE

Un vrai dilemme pour les enseignants de Martinique.

A l'instar de leurs collègues de la France métropolitaine, les enseignants martiniquais se préparent difficilement, et pour l'instant, sans directives précises, à retrouver leurs classes le 11 mai prochain.
Crèches, primaires, collèges, lycées. Tous les établissements ne sont pas à la même enseigne comme le précise Céline Dolmen, enseignante en Lycée Professionnel.

Si le Président de la République a affirmé que les cours reprendraient le lundi 11 mai pour les élèves de primaire, collège et lycée, Jean-Michel Blanquer est resté un peu plus évasif et promet des réaménagements, condition sine qua non pour la réouverture des écoles.
Le ministre a indiqué que cette urgence à reprendre l’école était liée à un besoin social. « Il y a des élèves qui peuvent partir à la dérive à cause du confinement, aujourd’hui, il y des enfants maltraités à la maison », a-t-il ajouté.
En effet, confinés avec leurs parents, beaucoup d’enfants se terrent dans le silence alors qu’un numéro de téléphone, le 119, leur est consacré pour signaler les violences dont ils sont victimes ou témoins. Jean-Michel Blanquer a indiqué qu’il y aurait un « accompagnement personnalisé pour chaque élève ». Cela devrait également permettre aux parents de reprendre le travail dans le même temps.

Toutes les écoles ne seront pas ouvertes le 11 mai.

« Il est hors de question d’avoir des classes bondées » a cependant précisé le ministre. « La charge horaire sera moins importante pour certains élèves qui se sont habitués au travail à distance. Notamment pour les plus grands, au lycée. »
Jean-Michel Blanquer a insisté sur le fait que la reprise des cours devait se faire en petits groupes, tous les élèves ne rentreront pas en même temps. Il a d’ailleurs laissé sous-entendre que les lycées professionnels pourraient faire partie des premiers à reprendre. Les modalités restent à préciser, et seront arrêtées dans les deux semaines à venir. Le ministre a précisé que la réouverture des écoles le 11 mai n’était "pas obligatoire".

Et le port de masques obligatoire pour les élèves et les professeurs ?

En ce qui concerne le port des masques, le ministre a déclaré qu’il était fort possible qu’il y en ait pour tous les enfants, sans se prononcer pour autant sur le port obligatoire. Pour le corps enseignant, rien n’a encore été confirmé.

Les universités quant à elles ne rouvriront pas avant septembre.



Partager cet article



Covid-19 : l'économie martiniquaise dans le rouge
Économie

Covid-19 : l'économie martiniquaise dans le rouge

PIB en baisse, chiffre d'affaire des entreprises en baisse, fréquentation touristique en baisse, aides d'Etat qui se font attendre...l'économie martiniquaise...
Photojournaliste agressé à Reims
Société

Photojournaliste agressé à Reims

Mercredi 3 mars 2021, le procureur de la République de Reims Matthieu Bourrette a annoncé la mise en examen du principal suspect de l'agression du photo-jour...
Traite des êtres humains : le Parlement demande plus d’action
Europe

Traite des êtres humains : le Parlement demande plus d’action

Les députés souhaitent que l'UE intensifie la lutte contre la traite des êtres humains, renforce la protection des victimes et mette fin à l'impunité des tra...
Guinée : viols sur mineures de 13 ans
Monde

Guinée : viols sur mineures de 13 ans

La BSPPV dénonce deux mineures violées et une, enceinte d'un homme marié et père d'un enfant. 
Montagne Pelée : attention danger ?
Santé-Environnement

Montagne Pelée : attention danger ?

Le volcan actif du Nord de la Martinique placé en vigilance jaune du plan Orsec.
Stella Gonis : ambassadrice du Bèlè
Culture

Stella Gonis : ambassadrice du Bèlè

Kannel nous propose aujourd'hui une nouvelle émission pour une nouvelle rencontre. Rencontre avec l'ambassadrice elle-même du Bèlè. Stella Gonis est danseuse...



Contacter la rédaction


©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page