Chez France TV, pas de sanction contre la corruption

 |  par Blast

On se tait, on encaisse, on joue l’aquaboniste. Et soudain, face à un propos mensonger, un bidonnage que personne ne relève, une arnaque passée sous les radars, il est de notre devoir de réagir. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, dit l’adage. Autrement dit, à un certain niveau d’obscénité la situation devient insupportable.

France Télévisions ressemble un peu, beaucoup même, à ces grands bazars où l’on trouve de tout et surtout du n’importe quoi. Quelques émissions, comme Complément d’enquête ou Cash investigation, tentent bien de sauver l’honneur du groupe audiovisuel public, mais le niveau général n’est guère meilleur que celui des chaines privées. Sans se vautrer franchement dans la boue du racisme et de l’extrême-droite comme d’autres, FTV joue aussi avec ces limites, de façon hypocrite, avec notamment les émissions de l’animatrice Léa Salamé.

Son dernier numéro, du samedi 11 mars faisait ainsi la part belle à l’une des égéries de la chaine d’extrême-droite de désinformation de l’empire Bolloré. Ce qui a fait réagir de nombreuses personnes, comme le député Aymeric Caron, ancien partenaire d’émissions de Léa Salamé.

À défaut d’une réelle neutralité politique (on pourrait l’attendre, mais ça ne serait qu’un vœu pieux), les téléspectateurs pourraient au moins espérer que les journalistes du groupe ne prennent pas en otage l’information pour des intérêts privés rémunérateurs. Perdu ! L’affaire Pincemail en Guadeloupe démontre qu’au contraire, les corrompus ont de beaux jours devant eux chez France TV.

Gilbert Pincemail est ce journaliste politique vedette de Guadeloupe la 1ère, présentateur des journaux matinaux et d’une revue de presse hebdomadaire, impliqué dans l’affaire Ary Chalus, le président du conseil régional renvoyé en correctionnel le 30 mars prochain pour dépassement des frais de campagne et détournement de fonds. Blast a dévoilé toute l’histoire le 2 mars.

On aurait pu attendre une réaction de Delphine Ernotte, la présidente de France TV. Eh bien, non. Rien. Pas un mot. Tout est fait comme si le groupe audiovisuel public voulait enterrer cette histoire de journaliste acheté en pleine campagne électorale (celle des régionales de 2015) par un candidat. Et qu’il n’y avait aucune raison de le sanctionner.

Comment s’explique un tel comportement de la part du groupe public, qui devrait être impitoyable avec l’éthique professionnelle de ses journalistes ? Le silence de France TV est d’autant plus assourdissant, que BFM n’a pas eu la même « pudeur » vis-à-vis de Rachid M’Barki, l’un de ses présentateurs vedettes. Ce que la chaine d’info du groupe public s’est d’ailleurs fait un plaisir de relayer.

Depuis que l’affaire Chalus – Pincemail a éclaté, le journaliste de Guadeloupe la 1ère a tout d’abord continué à assurer la présentation des journaux matinaux jusqu’au vendredi 3 mars. Mais il n’était pas à l’antenne le samedi 4 pour son émission hebdomadaire. Le lundi suivant, alors que le tableau de service prévoyait qu’il assure la présentation des journaux, le journaliste était absent. Depuis, c’est une autre journaliste qui assure la matinale.

Un retrait de l’antenne qui serait une sanction officieuse ? Pas du tout. Comme l’a dit Gilbert Pincemail à ses collègues à son retour dans la rédaction, il a pris quelques jours de congés « le temps que l’affaire se tasse sur les conseils de Sylvie Gengoul (la directrice du pole outre-mer de France TV). » Contacté par Blast, pour savoir si elle lui avait effectivement donné ce « conseil », elle ne nous a pas répondu. On peut imaginer que si cela n’avait pas été le cas, elle nous aurait démenti ces propos de son journaliste.

Un corrompu notoire, au passé chargé, est donc protégé par sa hiérarchie chez France TV. Bel exemple de moralité et d’éthique professionnelle qui envoie à tous les journalistes du groupe un étrange signal : trompez, mentez, faites-vous payer par des intérêts privés, vous ne serez pas sanctionnés !

Au royaume des aveugles de l’audiovisuel public, les corrompus font la loi.



Partager cet article
Vos commentaires

Outremer : Une nouvelle ministre déléguée and what else ?
Politique

Outremer : Une nouvelle ministre déléguée and what else ?

La valse des délégués à l'Outremer se poursuit. Elle s’appelle Marie Guévenoux. Depuis le 8 février 2024 , elle est la nouvelle ministre déléguée chargée des...
La croissance économique mondiale va ralentir cette année, prévoit l’ONU
Économie

La croissance économique mondiale va ralentir cette année, prévoit l’ONU

La croissance économique mondiale devrait ralentir, passant d’un taux estimé à 2,7% en 2023 à 2,4% en 2024, soit une tendance inférieure au taux de croissanc...
Infos choisies présentée par Miléna Salter
Société

Infos choisies présentée par Miléna Salter

Les temps forts de la semaine choisis par PATMEDIAS. Chaque semaine la rédaction de Patmedias vous propose son tour de l'actualité de la semaine à travers d...
Guerre entre Israël et le Hamas: Les députés européens appellent à un cessez-le-feu permanent à deux conditions
Europe

Guerre entre Israël et le Hamas : Les députés européens appellent à un cessez-le-feu permanent à deux conditions

Les députés demandent que tous les otages soient libérés immédiatement et sans condition et que l’organisation terroriste du Hamas soit démantelée. Dans une...
Gaza : Faudra une fortune pour reconstruire selon un rapport
Monde

Gaza : Faudra une fortune pour reconstruire selon un rapport

La reconstruction de Gaza, quand le conflit actuel sera terminé, prendra des décennies et coûtera des dizaines de milliards de dollars, a prévenu une agence ...
La «Greta africaine» Rahmina Paullete a la crise climatique dans les veines
Santé-Environnement

La «Greta africaine» Rahmina Paullete a la crise climatique dans les veines

Rahmina a 17 ans et est passionnée par l'écologie. Rahmina Paullete n'a que 17 ans et elle a participé pour la deuxième fois à la COP pour y défendre une al...
Kassav : Pour Jean-Claude Naimro, « le groupe existe plus que jamais malgré le départ de Jacob »
Culture

Kassav : Pour Jean-Claude Naimro, « le groupe existe plus que jamais malgré le départ de Jacob »

Pour ceux qui annonçaient la chute du groupe Kassav, Jean-Claude Naimro remet « l'église au milieu du village ». Non, le groupe n'est pas en chute libre dans...
Médaillée de bronze aux Championnats du monde, b-girl Syssy se tourne vers les JO de Paris 2024
Sports

Médaillée de bronze aux Championnats du monde, b-girl Syssy se tourne vers les JO de Paris 2024

En décrochant la 3e place des Championnats du monde de Louvain, dimanche, b-girl Syssy, auteure d'une impressionnante montée en puissance cette année, a bous...
GÉRARD LECLERC : le journaliste a trouvé la mort dans un accident d'avion
People

GÉRARD LECLERC : le journaliste a trouvé la mort dans un accident d'avion

Le journaliste de CNEWS Gérard Leclerc a disparu ce mardi 15 août dans le crash d’un petit avion de tourisme qu’il pilotait à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantiq...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page
  • AGRICULTURE / SALON : L’inauguration du 60e Salon international de l’agriculture, samedi à Paris, ne s’est pas déroulée comme prévue pour Emmanuel Macron, qui a dû faire face à un comité d’accueil très remonté et voulant en découdre avec le président. Ce dernier a improvisé un dialogue de deux heures avec une poignée d’agriculteurs, finissant par faire retomber quelque peu la pression avant une déambulation agitée.

  • GRÈVE / TOUR EIFFEL : La Dame de fer, fermée depuis cinq jours en raison d'un mouvement de grève, pourra rouvrir dimanche après un accord entre les syndicats et la société d'exploitation du monument parisien.

  • BERLINALE : Le documentaire "Dahomey" de Mati Diop, qui aborde l'épineuse question des restitutions par les anciennes puissances coloniales d'œuvres d'art volées en Afrique, a remporté samedi l'Ours d'or à Berlin. Il s'agit du deuxième film africain à recevoir cette prestigieuse récompense.

  • ALEXEÏ NAVALNY : Le corps de l'opposant russe Alexeï Navalny, décédé subitement en prison la semaine dernière, a été remis à sa mère, Lioudmila Navalnaïa, a écrit la porte-parole Kira Iarmych sur le réseau social X samedi. La mère de l'opposant accuse le Kremlin d'avoir cherché à lui imposer des funérailles secrètes, menaçant de laisser le corps se décomposer en cas de refus.

  • UKRAINE : C'est affaiblie que l'Ukraine entre, samedi, dans sa troisième année de guerre. L'aide de ses alliés tend à se tarir tandis que la machine militaire russe semble monter en puissance.

  • ESTONIE : Soutien résolu de Kiev, l'Estonie s’estime plus que jamais exposée à une menace russe. Cet État balte redoute que son importante communauté russophone soit instrumentalisée à des fins de déstabilisation.

  • USA / PRIMAIRES : Donald Trump, ultra favori des primaires républicaines, a engrangé samedi une nouvelle victoire en Caroline du Sud face à sa rivale, la dernière républicaine en lice, Nikki Haley, ancienne gouverneure de cet État.

  • USA / ALASKAPOX : Un homme est récemment mort en Alaska, aux États-Unis, après avoir contracté l'Alaskapox, un virus découvert en 2015 qui n'avait jusqu'ici provoqué que des symptômes relativement bénins, et aucune complication.

  • EUROVISION / ISRAËL : La participation d'Israël à l'Eurovision est sous le feu des critiques. Alors que des appels à bannir l'État hébreu du concours se multiplient en raison de la guerre à Gaza, la chanson choisie par la candidate israélienne suscite aussi la controverse. Intitulée "October rain", elle fait référence aux attaques perpétrées par le Hamas le 7 octobre.

  • CÉSAR / J.GODRÈCHE : Au lendemain de sa prise de parole, durant laquelle elle a dénoncé le «niveau d'impunité, de déni et de privilège» du milieu du cinéma concernant les violences sexuelles, l’actrice appelle à «agir» dès à présent.

  • LIGUE DES NATIONS : L'équipe de France féminine s'est qualifiée vendredi en finale de Ligue des nations féminine en éliminant ses meilleures ennemies allemandes (2-1) et poursuit sa route vers un premier titre majeur lors d'une compétition officielle, à quelques mois des JO. Les Bleues affronteront l'Espagne, victorieuse face aux Pays-Bas.