Les « touristes » de la médiation conjugale

 |  par Patrick JEAN-PIERRE

On ne les croise jamais pour le plaisir, par envie ou par choix. Lors d’une séparation, il arrive  souvent que le tribunal vous renvoie vers une association pour une médiation conjugale.

C'est ce qui est arrivé à Marlène L. qui nous a contacté afin de témoigner. Comme notifié dans l’acte de jugement du tribunal de Fort-de France, cette mère de famille a fait appel à l’association pour la médiation familiale en Martinique (APMFAF). Pour faire respecter ses droits et ceux de ses enfants. Le père de ces derniers tentant en effet, de lui imposer sa propre lecture du jugement. 

Après un échange des plus agréables avec la secrétaire de l'APMFAF, elle a obtienu un rendez-vous dans la semaine avec une... intervenante. Marlène L. rassemble donc ses documents et se dirige, l'esprit apaisé à ce rendez-vous, qui s’apparente pour elles à un premier pas vers la reconnaissance et l’application de ses droits. Le temps orageux ne la décourage pas, bien au contraire. L’électricité de l’air la galvanise et elle arrive, bien déterminée à avancer et boucler ce dossier de parentalité. Son interlocutrice étant en retard, Marlène L préfère attendre dans son véhicule... L’accueil étant réellement froid à l’image de ce rez-de-chaussée complètement barricadé.

Mais plongée dans son livre, la jeune femme se rend compte que le temps passe, les minutes défilent, tout comme sa propre motivation. Une autre personne parvient enfin à joindre la médiatrice qui avait... "juste oublié le rendez-vous..."

Arrivée enfin sur les lieux, la médiatrice tenta de se justifier en accablant la secrétaire, visiblement contrariée. Ce ne serait pas la première fois.

Tout ceci manque, visiblement de rigueur et Marlène L se demande alors si elle désire toujours confier l’avenir de ses enfants aux mains de cette association?... De moins en moins.

L’entretien commence enfin... Enfin presque. Des lettres rouges interdisaient d’enregistrer la conversation... Enregistrer ? Pour faire quoi ? Pour crier l’incompétence de la médiatrice aux yeux de la Martinique ? Elle finit par s'exécuter. Une personne lui demande de placer son portable éteint dans un casier qui, elle le découvre à la fin de l'entretien, ne fermait pas à clés... Et puis Marlène s’interroge encore. Est-ce légal ?

Et pour couronner le tout, la médiatrice n’avait pas pris le temps de lire son dossier. "Votre présence serait-elle liée à un jugement, oui non ? Votre nom ?" Après une heure d’écoute passive, aucune prise de note, aucune perspective de rapport à destination du juge... Finalement, elle tente de la rassurer en affirmant qu'elle contactera le père de ses enfants. Elle n'a même pas ses coordonnées. Est-ce aussi pour la rassurer qu'elle rappelle surtout à cette mère de famille perdue, que rien n'oblige le père de ses enfants à se présenter devant l'APMFAF...C'est vrai, rien ne l'y oblige.

Aide toi, le ciel t’aidera. Mais apprends surtout à trouver d’autres personnes qui elles, t'apporteront du soutien pour faire reconnaitre tes droits : Femmes, Enfants, Hommes... Tout simplement.



Mots clés de l'article

Partager cet article
Vos commentaires

Jean-Philippe Nilor : une polémique de plus à l'Assemblée nationale
Politique

Jean-Philippe Nilor : une polémique de plus à l'Assemblée nationale

Le député de Martinique n'en est pas à ses premiers propos polémiques en plein hémicycle de l'Assemblée nationale.  « Je peux vous assurer que le minist...
Philippe Jock : réélu président de la CCI de Martinique, il déplore la réticence des martiniquais face à la vaccination
Économie

Philippe Jock : réélu président de la CCI de Martinique, il déplore la réticence des martiniquais face à la vaccination

C'est la liste « Entreprendre ensemble en Martinique » de Philippe Jock qui a finalement remporté les élections des dirigeants de la Chambre de commerce...
Violences faites aux femmes : en Martinique la situation est préoccupante
Société

Violences faites aux femmes : en Martinique la situation est préoccupante

Le récent rapport annuel de l'Observatoire des violences envers les femmes-Martinique (Ovifem) montre une relative stabilité des plaintes sur un an. Mais les...
Ukraine : comment tout a commencé, le journal de Dasha
Europe

Ukraine : comment tout a commencé, le journal de Dasha

Après plusieurs nuits chaotiques et des couvre-feux stricts, la capitale ukrainienne se réveille chaque matin, encerclée, mais toujours libre. Sur place, les...
Santé mentale : comment se protéger des infos anxiogènes ?
Santé-Environnement

Santé mentale : comment se protéger des infos anxiogènes ?

Regarder des infos anxiogènes peut avoir un impact sur la santé mentale.Voici probablement une information qui ne surprendra personne. Regarder en boucle les...
Nice Art Expo à l'heure du bilan
Culture

Nice Art Expo à l'heure du bilan

Du 8 au 10 avril dernier, un peu plus de 150 artistes se sont exposés à Nice. Un salon international d'art contemporain qui a tenu beaucoup de promesses, mai...
Transat Jacques Vabre : le martiniquais Éric Baray arrive enfin
Sports

Transat Jacques Vabre : le martiniquais Éric Baray arrive enfin

Le bateau martiniquais va prendre la 34e place ce jeudi 02 décembre 2021 en franchissant la ligne d’arrivée après 24 jours de course. {facebook}https://www....
Miss France 2022 : Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 dans les starting-blocks
People

Miss France 2022 : Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 dans les starting-blocks

Dernière élue de toutes les candidates à Miss France 2022, Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 est actuellement à Paris. Elle prépare son voyage prévu le 1...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



Contacter la rédaction


©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page