• Accueil
  • Monde
  • Crise postélectorale en Guinée : le pays entre violence et risque d'affrontement ethnique.

Crise postélectorale en Guinée : le pays entre violence et risque d'affrontement ethnique.

 |  par Patrick JEAN-PIERRE
Depuis l'annonce de sa victoire, le 19 Octobre, au lendemain des élections, bien avant même l'acheminement des procès-verbaux des bureaux de vote dans les lieux de centralisation de la Ceni, les militants de Cellou Dalein Diallo, principale opposant D'Alpha Condé, ont pris d'assaut les rues de l'axe, son fief incourtournable pour célébrer cette victoire qui a dégénéré en des violences entre eux et les forces de l'ordre.
À ce jour, 22 Octobre, le bilan de morts s'alourdit à 10 morts. Les jeunes de l'axe où les violences se tiennent, se dignent et se disent être les seules victimes des violences policières et communautaires.
"Ce qui se passe actuellement en Guinée est juste décevant, ça n'honore pas notre pays. Nous les peuls nous sommes les seuls visés, regarde bien à travers, à chaque fois que les gens manifestent ailleurs, il n y aura aucun mort. Mais dès qu'il s'agit nous les peuls, ils nous tuent. Nous sommes tués juste parce que nous sommes peuls." Se désole Mariame Diallo, résidant à Koloma, sur l'axe.
Quant à Ousmane Diarra, les jeunes de l'axe se donnent juste à mort, sinon ils auraient resté à la maison.
"Aucune ethnie n'est visée, ce sont des manifestants qui sont tués. Après les élections, toutes les autres parties de la Guinée sont restées intactes, ce sont eux qui sortent même si nous compatissons à cette douleur. Ce n'est pas une ethnie qui est visée. Qu'on arrête de le penser. Si les gens restaient chez eux aucun ne serait tué. De toutes les façons, l'État doit savoir que ce sont des guinéens qu'ils sont en train de tuer, une partie du peuple, donc que ça cesse." Nous a-t-il fait savoir.
A l'heure actuelle, toutes les activités sont aux arrêts dans la capitale, Conakry où la majeur partie des violences sont enregistrées. C'est de l'inquiétude totale qui se plane sur le pays, et un risque d'affrontement entre les deux ethnies malinké et peul se fait sentir avec la montée de l'adrénaline chez les uns et les autres.


Partager cet article



Covid-19 : l'économie martiniquaise dans le rouge
Économie

Covid-19 : l'économie martiniquaise dans le rouge

PIB en baisse, chiffre d'affaire des entreprises en baisse, fréquentation touristique en baisse, aides d'Etat qui se font attendre...l'économie martiniquaise...
Photojournaliste agressé à Reims
Société

Photojournaliste agressé à Reims

Mercredi 3 mars 2021, le procureur de la République de Reims Matthieu Bourrette a annoncé la mise en examen du principal suspect de l'agression du photo-jour...
Traite des êtres humains : le Parlement demande plus d’action
Europe

Traite des êtres humains : le Parlement demande plus d’action

Les députés souhaitent que l'UE intensifie la lutte contre la traite des êtres humains, renforce la protection des victimes et mette fin à l'impunité des tra...
Guinée : viols sur mineures de 13 ans
Monde

Guinée : viols sur mineures de 13 ans

La BSPPV dénonce deux mineures violées et une, enceinte d'un homme marié et père d'un enfant. 
Supermarché inversé : tout est gratuit
Santé-Environnement

Supermarché inversé : tout est gratuit

Au Smicval Market, vous pouvez trouver de tout : appareils électroménagers, livres, télévisions, vaisselle, vélo, baignoire, jouets, meubles… sans débourser ...
Stella Gonis : ambassadrice du Bèlè
Culture

Stella Gonis : ambassadrice du Bèlè

Kannel nous propose aujourd'hui une nouvelle émission pour une nouvelle rencontre. Rencontre avec l'ambassadrice elle-même du Bèlè. Stella Gonis est danseuse...



Contacter la rédaction


©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page