Thaïlande : Bientôt, les nuits trop courtes des filles de bars

 |  par Rédaction Patmedias.fr avec Patrick Chesneau

À compter du 15 décembre, les nymphes aux yeux en amande vont devoir travailler jusqu'à 4 heures du matin, nouvel horaire de fermeture des bars et estaminets au pays des temples, des éléphants et du somtam épicé.

C'est une attention de pure humanité. Emotion, compassion et compréhension vis-à-vis des bar girls de Thaïlande. Elles sont des centaines de milliers. À compter du 15 décembre, les nymphes aux yeux en amande vont devoir travailler jusqu'à 4 heures du matin, nouvel horaire de fermeture des bars et estaminets au pays des temples, des éléphants et du somtam épicé. Nuance immédiate, la mesure gouvernementale ne sera pas applicable dans l'intégralité du Royaume. Dans un premier temps, seront concernées uniquement les régions de prédilection du tourisme de masse. Pour être d'une précision millimétrée, l'exemple de Bangkok est édifiant. Seuls les établissements de trois quartiers homologués auront droit à une fermeture plus tardive. Silom-Patpong, Royal Avenue-New Petchaburi Road et Ratchadaphisek. Mais pas Sukhumvit-Soi Nana ni Asoke-Soi Cow Boy. Non plus que Thonglor-Ekkamai. Et pas Khaosan Road.

IMG 20231112 WA0005

Inégalité de traitement qui découle d'un zonage, jugé discutable par beaucoup, établi discrétionnairement par le gouverneur de la capitale. Selon quels critères? Mystère siamois et boule de gomme orientale. Topo identique à Chiang Mai, la perle septentrionale et dans les stations balnéaires de Chon Buri Pattaya et Phuket, périmètres qui rassemblent les foules les plus compactes de vacanciers égrillards. En quête de sensualité exotique. Koh Samui a été laissée de côté. Hua Hin est passée à la trappe. Les vestales officiant dans les zones les plus trépidantes seront donc assujetties, à la différence de leurs collègues des provinces oubliées, à ce créneau si prisé des noctambules. Incidemment, c'est l'occasion de rappeler que dans les métiers de la nuit et activités afférentes dédiées au divertissement, le droit du travail est, dans les faits, inexistant. La pratique des charmes tarifés est tolérée mais non reconnue officiellement. La prostitution en tant que telle est d'ailleurs interdite. Dès lors, peu de salariées sont déclarées. Aucun garde-fou juridique. Comme si le travail nocturne était inquantifiable.

Législation élastique, pratique empirique...cette équation prosaïque est le lot des petites mains pourvoyeuses d'ineffables plaisirs. La " mama san " ( chaperonne ) veille au bon grain et fustige l'ivraie. Intervient promptement dès qu'une recrue un peu trop fantasque fait mine de s'affranchir des règles collectives. Discipline à la fois accommodante et inflexible. Au bout des heures indûes, place à un rituel immuable: nettoyer les tables encombrées de bouteilles éventrées, ranger les chaises défraîchies, balayer un sol en formica devenu spongieux au fur et à mesure de la soirée et épousseter les banquettes élimées de toutes sortes de fluides. Soudain, la nuit fourbit son épilogue.

Il est 5H. A ce moment du cadran, Bangkok ne s'éveille pas. La ville géante ne dort jamais. Mais les aurores irisent le ciel. Les copeaux d'obscurité s'effilochent. Le jour qui se lève oscille entre pleins et déliés. Les naïades toujours vaillantes quoi que un peu fânées pourront enfin aller se coucher tandis que l'astre chaud décochera ses rayons ardents sur les vastes régions entre bas Mékong et mer Andaman. A peine un émerveillement fugace et tout aussitôt s'évapore la rosée éparse sur toutes les fleurs du Royaume. Dormir, condition de la survie après un dur labeur. Regards embués. Les vapeurs de spiritueux et bien d'autres breuvages mordorés finissent par avoir raison des naïades philantropes. Leur pétulance vacille, exprimant ainsi le besoin d'une longue parenthèse pour reconstituer leur capital santé.

Pourtant, les sylphides à la peau de soie, endémiques de l'Orient mystérieux, ne pourront s'accorder qu'un sommeil écourté. Sauront-elles récupérer de leurs facéties amoureuses et de leurs minauderies enjouées? En guise de repos rétréci, quelques encablures-chrono suffiront-elles? Nuits peau de chagrin. Rabotées. Sans guère de transition, elles devront rempiler dans leur bar d'attache pour de nouvelles aventures acrobatiques âprement négociées. A n'en pas douter, certaines de ces sémillantes hôtesses, soumises à d'éprouvantes cadences pour satisfaire le flot ininterrompu des bidochons en goguette, seront exténuées. Bailleront en plein jour à s'en décrocher la glotte. Certes, enjouées sur commande, elles excellent à donner le change. Perchées tels des oiseaux multicolores sur des tabourets longilignes, elles ne dérogent jamais à leurs habitudes. On croirait un aréopage de métronomes. Noyant leur lassitude dans un inépuisable battement de jambes. Croisées, décroisées... mimant par inadvertance la progression inexorable des aiguilles d'une montre. Rythme imperturbable façon essuie-glaces seulement ponctué à intervalles réguliers d'intermèdes facétieux. Babil acidulé. Rires en gerbes et en cascade.

IMG 20231112 WA0003

C'est le cas quand elles pianotent frénétiquement sur le clavier de leur téléphone dernier cri. Fascinante chorégraphie des mains graciles. Doigté miraculeux. Elles sont les virtuoses manucurées des réseaux numériques. Tik Tok en écho au tic tac. Les horloges ne suspendent jamais leur ronde. En toutes saisons, les fuseaux défilent et infusent nos vies. Survient à la longue un léger mal de crâne? Deux cachets de thylenol sauront les requinquer. Si ce n'est d'autres médications aux effets plus fulgurants mais impitoyables en cas de répétition abusive. Quel que soit leur état d'épuisement, elles devront assurer un service irréprochable, sans bavure, expurgé de toute éclaboussure intempestive auprès d'une clientèle tâtillonne. S'employer corps et âme à " vendre " des arpents de paradis à leurs partenaires de circonstance en jeux tarifés. Tous mâles et amateurs d'émotions fortes. Inlassablement, elles seront dispensatrices de sensations alternativement tangibles et frelatées. Le désir est une injonction physiologique. Irrépressible. Comminatoire. Le plaisir, une ligne de crête. La jouissance, une rédemption.

IMG 20231112 WA0004

Au pays du sourire, un peu crispé quand la rencontre a été rude avec un Tarzan d'opérette décidément trop malotru, les femmes-orchidées ouvrent un chemin de félicité.
Le métier des bar girls thaïes est en fait un art. A force de rituels élaborés, elles font croire que le bonheur existe.

La notion de sacerdoce existe-t'elle dans le bouddhisme?



Mots clés de l'article

Partager cet article
Vos commentaires

Outremer : Une nouvelle ministre déléguée and what else ?
Politique

Outremer : Une nouvelle ministre déléguée and what else ?

La valse des délégués à l'Outremer se poursuit. Elle s’appelle Marie Guévenoux. Depuis le 8 février 2024 , elle est la nouvelle ministre déléguée chargée des...
La croissance économique mondiale va ralentir cette année, prévoit l’ONU
Économie

La croissance économique mondiale va ralentir cette année, prévoit l’ONU

La croissance économique mondiale devrait ralentir, passant d’un taux estimé à 2,7% en 2023 à 2,4% en 2024, soit une tendance inférieure au taux de croissanc...
Infos choisies présentée par Katy ESPINO
Société

Infos choisies présentée par Katy ESPINO

La nouvelle émission de la rédaction fait peau neuve. " INFOS CHOISIES " accompagne l'ère du temps et expérimente l'arrivée de Katy ESPINO. Présentatrice vir...
Guerre entre Israël et le Hamas: Les députés européens appellent à un cessez-le-feu permanent à deux conditions
Europe

Guerre entre Israël et le Hamas : Les députés européens appellent à un cessez-le-feu permanent à deux conditions

Les députés demandent que tous les otages soient libérés immédiatement et sans condition et que l’organisation terroriste du Hamas soit démantelée. Dans une...
Gaza : Faudra une fortune pour reconstruire selon un rapport
Monde

Gaza : Faudra une fortune pour reconstruire selon un rapport

La reconstruction de Gaza, quand le conflit actuel sera terminé, prendra des décennies et coûtera des dizaines de milliards de dollars, a prévenu une agence ...
La «Greta africaine» Rahmina Paullete a la crise climatique dans les veines
Santé-Environnement

La «Greta africaine» Rahmina Paullete a la crise climatique dans les veines

Rahmina a 17 ans et est passionnée par l'écologie. Rahmina Paullete n'a que 17 ans et elle a participé pour la deuxième fois à la COP pour y défendre une al...
Kassav : Pour Jean-Claude Naimro, « le groupe existe plus que jamais malgré le départ de Jacob »
Culture

Kassav : Pour Jean-Claude Naimro, « le groupe existe plus que jamais malgré le départ de Jacob »

Pour ceux qui annonçaient la chute du groupe Kassav, Jean-Claude Naimro remet « l'église au milieu du village ». Non, le groupe n'est pas en chute libre dans...
Médaillée de bronze aux Championnats du monde, b-girl Syssy se tourne vers les JO de Paris 2024
Sports

Médaillée de bronze aux Championnats du monde, b-girl Syssy se tourne vers les JO de Paris 2024

En décrochant la 3e place des Championnats du monde de Louvain, dimanche, b-girl Syssy, auteure d'une impressionnante montée en puissance cette année, a bous...
GÉRARD LECLERC : le journaliste a trouvé la mort dans un accident d'avion
People

GÉRARD LECLERC : le journaliste a trouvé la mort dans un accident d'avion

Le journaliste de CNEWS Gérard Leclerc a disparu ce mardi 15 août dans le crash d’un petit avion de tourisme qu’il pilotait à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantiq...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page
  • « MA PETITE ORPHELINE BIEN-AIMEE » : Juste avant de mourir fusillé, le 21 février 1944, Missak Manouchian écrivait une lettre à son épouse Mélinée. Cette lettre d’amour et d’adieu du résistant communiste a été lue, ce mercredi 21 février, lors de la cérémonie d’entrée au Panthéon du couple par Patrick Bruel.

  • MAYOTTE : Le président des Républicains Eric Ciotti a demandé à Emmanuel Macron, ce mercredi 21 février, de déclarer «l’état d’urgence» à Mayotte et de mobiliser la Marine nationale, afin de régler les problèmes liés à l’immigration irrégulière que traverse le 101e département français.

  • AGRICULTEURS / ATTAL : Le gouvernement veut présenter d'ici l'été un nouveau texte de loi pour «renforcer le dispositif Egalim» devant permettre une meilleure rémunération des agriculteurs dans le cadre des négociations entre distributeurs et fournisseurs agro-industriels, a annoncé Gabriel Attal mercredi.

  • J.GODRECHE : Alors que les rumeurs circulent depuis quelques heures sur son éventuelle venue à la prochaine cérémonie des César, Judith Godrèche a tenu à s’exprimer ce mercredi via les réseaux sociaux, appelant à «entendre» les victimes de violences sexuelles. «Que j'aille aux César ou pas, on s'en fiche bien».

  • TOUR EIFFEL / GREVE : La tour Eiffel était de nouveau fermée pour la deuxième journée consécutive, mardi, en raison d'une grève lancée par les deux syndicats représentatifs du personnel qui dénoncent la gestion du site. Sauf coup de théâtre, elle devrait rester inaccessible mercredi.

  • GAZA : La bande de Gaza est toujours plongée mercredi dans une situation humanitaire catastrophique, au lendemain de frappes israéliennes meurtrières contre le territoire et du veto des États-Unis à un projet de résolution à l'ONU exigeant un cessez-le-feu immédiat.

  • UKRAINE : L'armée ukrainienne a démenti mercredi avoir perdu le contrôle de sa tête de pont de Krynky sur la rive occupée du Dniepr, dans le sud de l'Ukraine, et dont le président russe Vladimir Poutine lui-même avait revendiqué la prise la veille.

  • RUSSIE : Le journaliste américain Evan Gershkovich, arrêté il y a près d'un an pour "espionnage" par Moscou, a été maintenu en détention mardi. Une ressortissante russo-américaine a par ailleurs été arrêtée à son tour et accusée de "trahison".

  • USA : La Cour suprême de l'Alabama considère les embryons conservés par congélation comme des "enfants", une décision vivement critiquée mardi par le milieu médical américain et la Maison Blanche.

  • USA / TRUMP : Norma Anderson, ancienne élue républicaine, a obtenu de la justice du Colorado la disqualification de Trump pour la primaire du 5 mars dans cet état. Une décision que l’ex-président américain demande à la Cour suprême d’annuler de toute urgence.

  • TRUMP : Condamné vendredi dernier à 355 millions de dollars d'amende pour fraude financière, Donald Trump n’a pas hésité mardi 20 février à comparer son sort à celui de l'opposant russe Alexeï Navalny, mort en prison la semaine dernière.

  • «JE REFUSE D’ABANDONNER» : La seule adversaire de Donald Trump aux primaires républicaines, Nikki Haley, a confirmé son refus de se retirer de la course, malgré son retard considérable dans les sondages.

  • COLOMBIE : La guérilla de l'ELN s'est dit mercredi en "crise ouverte" avec le gouvernement colombien, qui n'aurait pas respecté, selon elle, les règles convenues lors du lancement en 2022 des négociations de paix. Ces dernières entrent donc "dans une phase de gel".

  • CHILI : La justice chilienne a ordonné mardi la réouverture de l'enquête sur la mort du poète et prix Nobel de littérature, Pablo Neruda, qui aurait pu être empoisonné sous la dictature du général Augusto Pinochet en 1973.

  • ESPAGNE / AGRICULTEURS : Plusieurs centaines de tracteurs ont commencé mercredi à converger vers le centre de Madrid à l'occasion d'une nouvelle journée de mobilisation des agriculteurs espagnols, qui dénoncent notamment la concurrence jugée déloyale de certains pays extérieurs à l'UE.

  • INDE / AGRICULTEURS : Des milliers d'agriculteurs indiens, à bord de leurs tracteurs, sont prêts à reprendre leur avancée en direction de New Delhi mercredi, après avoir échoué à trouver un accord avec le gouvernement sur les prix des récoltes.