• Accueil
  • Société
  • Institut Jeanne de France à Nice : un enfant victime d'humiliation et de maltraitance

Institut Jeanne de France à Nice : un enfant victime d'humiliation et de maltraitance

 |  par Patrick JEAN-PIERRE

Après l'école maternelle Rotschild, en mai dernier l'Institut Jeanne de France fait l'objet de très sérieux soupçons de maltraitance.

Pourquoi un élève de huit ans qui présente quelques lacunes scolaires s'est vu infligé des punitions jugées disproportionnées par ses parents ?
Pourquoi sa maîtresse, l'a tout simplement isolé, placé au fond de la classe, assis à son bureau, tournant le dos à ses camarades, face au mur ? Une situation qui aurait durée une dizaine de jours.
L'enfant a bien sûr alerté ses parents qui ont eu confirmation de la situation par d'autres élèves. Malheureusement l'histoire ne s'arrête pas là.
Après l'avoir isolé, la maîtresse a harcelé psychologiquement son élève.
« Tu n'existes plus, tu es un fantôme » lui lançait elle constamment, quand il levait le doigt pour répondre et participer, devant ses 27 autres camarades.
Pourtant, l'Institut Jeanne de France se veut être une école privée catholique, avec des valeurs résumées ainsi sur le site internet de l'établissement : « C'est un lieu où l'on veut enseigner et éduquer, et où l'on s'efforce de vivre ensemble avec passion les valeurs incarnées par l'Evangile de Jésus-Christ ». Les parents ont donc tenté par tous les moyens de faire la lumière sur cette affaire et demander des comptes à l'enseignante, parfois absente, en arrêt maladie ou indisponible. Face à une volonté de dialogue, le déni. L'équipe enseignante restait sourde et indifférente aux appels au secours des parents.
« M. Matricon, le directeur, nous a même pris pour des demeurés » nous confie le père.
Un chef d'établissement qui ira jusqu'à mettre à la porte de force la mère, venue constater les faits. Finalement en guise de réponse, loin d'une concertation motivée par le bien être de l'enfant, c'est une sanction qui a été retenue ; un conseil de discipline pour l'exclure définitivement de l'école.
Aujourd'hui, il n'est plus à Jeanne de France. Et il se porte beaucoup mieux. Mais cette famille ne veut pas en rester là. Son témoignage a pour but de déterminer les responsabilités de l'enseignante et du directeur d'établissement. « Ce qui nous gêne, c'est que cette maîtresse est encore en place, malgré ce qu'elle a fait subir » souligne le père qui a appris (en contactant d'autres établissements pour inscrire son fils), que de nombreux enfants quittaient Jeanne de France pour des raisons mystérieuses, non avouées publiquement.
La maltraitance des enfants n'est pas un phénomène récent mais dont on parle davantage aujourd'hui. À la différence de la maltraitance physique, les violences psychologiques faites aux enfants sont plus difficiles à déceler et pourtant, elles sont parmi les formes de violences les plus fréquentes.
D'autres évènements plus graves, d'humiliation en public, de harcèlement, ont affectés l'élève. « Notre enfant ne voulait plus faire ses devoirs, ne voulait plus aller à l'école, il pleurait, je suis un fantôme répétait-il » témoigne le père.
Bernard Lempert, psychothérapeute, définit dans Désamour cette forme de violence comme « un meurtre psychique » : faire en sorte que l'enfant ne soit rien.
Et que dire de la famille qui a vécu l'enfer, au bord de la dépression? Et ses autres parents, des amis auparavant, qui baissent aujourd'hui la tête en les croisant ?
Leur souffrance silencieuse laissait indifférent les autres.
Les violences verbales sont interdites par la loi et font partie des atteintes à l'intégrité de la personne au même titre que les autres formes de violence.
Contacté par la rédaction de Patmedias, M. Jean-Paul Matricon n'a pas voulu répondre à nos questions.

Affaire à suivre.



Partager cet article

Martinique : Pourquoi il faut aller voter selon Barbara Jean-Elie
Politique

Martinique : Pourquoi il faut aller voter selon Barbara Jean-Elie

L’élection de la CTM, qu’elle se déroule le 13 et 20 juin ou plus tard, mérite que chaque Martiniquais en prenne la mesure. Le vote est non seulement un en...
La Presse économique en Martinique : 4ème pouvoir ou sous-catégorie ?
Économie

La Presse économique en Martinique  : 4ème pouvoir ou sous-catégorie  ?

C’était l’objet d’un débat organisé, tout juste avant le premier tour des élections territoriales, par Contact Entreprise Martinique en présence de Francette...
Ma confession: ce n'est pas une question de sexe, c'est une question d'intimité
Société

Ma confession : ce n'est pas une question de sexe, c'est une question d'intimité

Alice Little est connue comme étant la travailleuse du sexe la mieux payée des États-Unis avec un salaire de 890 millions d’euros. À 27 ans, elle estime qu’e...
Des vols plus courts, plus rapides, et plus écologiques dans le ciel unique européen
Europe

Des vols plus courts, plus rapides, et plus écologiques dans le ciel unique européen

Les avions ne prennent pas toujours le chemin le plus court, ce qui aboutit à des vols plus longs et donc plus polluants. Le Parlement européen veut rendre l...
TEMOIGNAGE - Haïti : Pourquoi si peu d’intelligence éthique ?
Monde

TEMOIGNAGE - Haïti : Pourquoi si peu d’intelligence éthique ?

Les infos qui se relaient au lendemain du prétendu assassinat de Jovenel Moïse laissent planer un grand doute sur la véracité des faits médiatisés et révèlen...
Martinique : des renforts policiers pour faire respecter les nouvelles mesures sanitaires
Santé-Environnement

Martinique : des renforts policiers pour faire respecter les nouvelles mesures sanitaires

La Martinique, la Guadeloupe et la Réunion dans le viseur du Ministère de l'Intérieur. Un appel à candidatures a été lancé pour y déployer des renforts dans ...
Concept d'art avec Philippe Nelzi
Culture

Concept d'art avec Philippe Nelzi

Un moment agréable qu'elle n'échangerait contre rien au monde dit-elle. Kannel se retrouve en pleine nature, sous un manguier avec l'artiste Philippe Nelzi.
Kendrick Jean-Joseph : un champion du monde sur qui la ligue d'escrime de Martinique ne misait pas
Sports

Kendrick Jean-Joseph : un champion du monde sur qui la ligue d'escrime de Martinique ne misait pas

Cela a peut-être échappé à certains, Kendrick Jean-Joseph, est champion du monde Juniors 2021 d'escrime épée. Il est revenu en Martinique pour cet été. ...
De vous à nous : Majesty
People

De vous à nous : Majesty

Kannel poursuit sa tournée sur les terres profondes et riches de l'histoire, de la culture et traditions martiniquaises. Dans son émission « De vous à nous »...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



Contacter la rédaction


©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page