Immigration : les tunisiens ne veulent plus des migrants

 |  par Rédaction Patmedias.fr avec France24 et l'AFP

À Sfax, la mort d'un Tunisien lors de heurts avec des migrants fait craindre des violences.

Des affrontements entre Tunisiens et migrants africains ont éclaté dans la ville côtière de Sfax pendant plusieurs jours. La mort d'un Tunisien poignardé lundi soir, dont une vidéo a été relayée sur les réseaux sociaux, fait craindre une escalade des violences entre les deux parties.

L'homme, né en 1982, a été mortellement poignardé lors d'affrontements tard lundi entre des habitants et des migrants originaires d'Afrique subsaharienne, a indiqué à l'AFP le porte-parole du Parquet de Sfax, Faouzi Masmoudi.

"Trois migrants soupçonnés d'implication dans ce meurtre et qui seraient de nationalité camerounaise, selon les informations préliminaires, ont été arrêtés", a-t-il ajouté.

La nouvelle de sa mort s'est rapidement répandue via une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par un député de Sfax, Tarek Mahdi, montrant son corps dans la rue et une traînée de sang.

La vidéo a suscité un torrent de réactions, souvent aux relents racistes, appelant à l'expulsion des migrants africains de Sfax.

"Nous allons venger sa mort", a lancé un groupe de jeunes lors des funérailles du défunt selon une vidéo publiée par le collectif Syeb Trottoir qui milite contre l'immigration clandestine à Sfax.

Des appels à ne plus employer ou à ne plus louer des logements aux migrants en situation irrégulière ont été publiés sur la page de ce groupe local.

"Les rues sont transformées en champ de bataille"


Selon des images diffusées sur les réseaux sociaux, des affrontements entre des migrants et des habitants ont éclaté mardi dans plusieurs quartiers de Sfax.

Des hauts responsables de la gendarmerie et de la sûreté nationale se sont déplacés à Sfax où la présence sécuritaire a été renforcée après le meurtre, selon le ministère de l'Intérieur.

Des affrontements à coups de jets de pierres avaient déjà opposé dimanche soir des migrants africains à des habitants de Sfax, lors desquels des véhicules et des logements ont été endommagés.

"Ce soir, pour la troisième nuit d'affilée, les rues sont transformées en champ de bataille, des blessés graves aussi bien tunisiens que migrants subsahariens, incendies, agressions, braquages et des forces de police impuissantes ! Si le pire était à craindre, alors on y est !", a posté lundi soir sur Facebook Franck Yotedje, directeur de l'association Afrique Intelligence, qui œuvre pour la défense des droits des migrants.

Des tensions exacerbées par les propos de Kaïs Saïed


Sfax, dans le centre-est de la Tunisie, est le point de départ d'un grand nombre de traversées illégales vers l'Italie. Dans les quartiers populaires de la ville où habitent les migrants, les violences verbales et physiques sont fréquentes entre les deux parties.

Ces violences se sont multipliées après un discours, le 21 février, du président Kaïs Saïed pourfendant l'immigration clandestine et la présentant comme une menace démographique pour son pays.

Lors d'une visite mardi au siège du ministère de l'Intérieur à Tunis, Kaïs Saïed a évoqué la situation à Sfax "après l'acte criminel qui s'y est produit", selon un communiqué de la présidence. La Tunisie "n'accepte pas que réside sur son territoire quiconque ne respecte pas ses lois, ni d'être un pays de transit [vers l'Europe] où une terre de réinstallation pour les ressortissants de certains pays africains", a-t-il répété selon la même source.

La plupart des migrants d'Afrique subsaharienne viennent en effet en Tunisie pour tenter ensuite de rejoindre l'Europe par la mer, en débarquant clandestinement sur les côtes italiennes.

Kaïs Saïed a affirmé mardi que des "réseaux criminels" étaient à l'origine de l'immigration illégale et qu'ils avaient pour objectif de troubler "la paix sociale en Tunisie".

Selon Romdane Ben Amor, responsable au Forum des droits économiques et sociaux (FTDES) , une ONG locale qui suit les questions migratoires en Tunisie, la tension actuelle à Sfax était "attendue".

Le FTDES "a mis en garde contre la situation tragique et inhumaine des migrants aggravée par un discours de haine à leur encontre, ce qui explique ces violences", a-t-il déclaré à l'AFP, en appelant à adopter un discours "apaisant".



Partager cet article
Vos commentaires

Après André Chassaigne, Lucie Castets : pour Marcellin Nadeau (GDR), « Emmanuel Macron fait tout pour se maintenir au pouvoir »
Politique

Après André Chassaigne, Lucie Castets : pour Marcellin Nadeau (GDR), « Emmanuel Macron fait tout pour se maintenir au pouvoir »

À gauche, beaucoup se demandaient si elle finirait par s'échapper un jour. La fumée blanche est finalement apparue, mardi soir. Les responsables du Nouveau ...
Airbnb dans le viseur : les avantages fiscaux de la location de meublés de tourisme vont-ils disparaître ?
Économie

Airbnb dans le viseur : les avantages fiscaux de la location de meublés de tourisme vont-ils disparaître ?

Avis de gros temps pour les locations saisonnières. Pour résoudre la crise du logement, deux textes de loi -l’un adopté, l’autre à l’examen - s’attaquent à l...
Non, le respect du pluralisme n’est pas attentatoire à la liberté d’expression
Société

Non, le respect du pluralisme n’est pas attentatoire à la liberté d’expression

Dans un arrêt du 13 février 2024, le Conseil d’Etat, saisi par l’association Reporters sans frontières, demande à l’Autorité de régulation de la communicatio...
D-DAY 80 : Just to remember
Europe

D-DAY 80 : Just to remember

Le 80e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie a été célébré ce 6 juin 2024 sur la plage d’Omaha Beach à Saint-Laurent-sur-Mer en présenc...
Trump blessé dans une fusillade lors d'un rassemblement en Pennsylvanie
Monde

Trump blessé dans une fusillade lors d'un rassemblement en Pennsylvanie

L'ancien président Donald Trump blessé dans une fusillade lors d'un rassemblement en Pennsylvanie qui a fait au moins un mort. Un tireur et au moins un memb...
Perte de biodiversité : l’accélération du taux d’extinction déclenche un effet domino
Santé-Environnement

Perte de biodiversité : l’accélération du taux d’extinction déclenche un effet domino

La diversité des animaux, des plantes et des micro-organismes de la planète est menacée par des facteurs tels que le changement d'utilisation des terres, l'u...
« La couleur de l'esclavage » : 56ème récompense à Toronto au Canada pour Patrick Baucelin
Culture

« La couleur de l'esclavage » : 56ème récompense à Toronto au Canada pour Patrick Baucelin

Véritable carton plein pour le réalisateur martiniquais au Canada. Après Hamilton, Patrck Baucelin a reçu le prix du « Meilleur Film caribéen » à Toronto.&nb...
Giani Catorc s'impose sur le circuit de Mirecourt
Sports

Giani Catorc s'impose sur le circuit de Mirecourt

Malgré des ennuis financiers, le jeune pilote martiniquais relève les défis en affrontant les meilleurs de sa catégorie et au delà.  Un peu moins d’un ...
A Lyon, Taylor Swift a mis les fans en ébullition
People

A Lyon, Taylor Swift a mis les fans en ébullition

Présentes dans la nuit de samedi à dimanche et présentes en très grand nombre ce dimanche matin, les Swifities s'apprêtent à fouler la pelouse du Groupama St...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page