L’indépendantiste Alfred Marie-Jeanne se voit Président de la Martinique

 |  par Patrick JEAN-PIERRE

Dans son discours d’investiture à la tête de l’exécutif de la Collectivité territoriale de la Martinique, l’indépendantiste martiniquais Alfred Marie-Jeanne, tout en savourant sa victoire, a planté le décor, à sa manière.

« En ce jour d’investiture, je mesure tout le chemin parcouru ensemble dans notre quête de responsabilité depuis le vote de la loi d’assimilation du 19 mars 1946, où la Martinique passât du statut de Colonie à celui de Département, mais aussi, depuis le vote des lois de décentralisation du 2 mars 1982 qui érigèrent la Région en Collectivité territoriale. Je mesure également les combats des Manville, Fanon, Glissant, Césaire pour l’émancipation du peuple martiniquais. »

Un rappel historique qui n’a rien d’anodin.

Alfred Marie-Jeanne est issu d'une famille modeste. Il s'engage en politique en 1971 en se présentant pour la première fois aux élections municipales à Rivière-Pilote.
En 1973, il crée, avec d'autres militants dont Garcin Malsa, le mouvement "La Parole au peuple" qu'il transforme le 1er juillet 1978 en Mouvement indépendantiste martiniquais (MIM).
En 1974, il adresse au candidat socialiste François Mitterrand un document présentant ses grandes orientations pour la Martinique. Pour Alfred Marie-Jeanne la Martinique est une nation et il revendique, entre autres, le droit à l'autodétermination, un protocole d'accession à l'indépendance et des relations fondées sur la coopération avec l'Europe. Grâce à son charisme et son franc-parler, « Chaben » comme le surnomment ses compatriotes, devient incontestablement le leader de la mouvance nationaliste en Martinique.
Maire, Député, Président de Région, le leader indépendantiste affûte ses armes en politique, avec un verbe souvent acerbe vis-à-vis de ses adversaires et des médias.
Arrive le 18 décembre 2015, la liste d'Alfred Marie-Jeanne remporte la première élection à la collectivité territoriale de Martinique et il est élu, sans surprise, président du Conseil exécutif de Martinique.

« Je mesure aussi mon indéfectible engagement, en compagnie de Claude LISE, pour déverrouiller la Constitution française et permettre ainsi la consultation des martiniquais sur la nécessaire évolution de nos institutions [...] les conditions historiques sont aujourd’hui réunies. »

Tous les chemins mènent à Rome dit le proverbe. Et Alfred Marie-Jeanne le sait bien. Pour gravir les marches, il faut faire des concessions. La liste du "Gran Sanblé Pou Ba Péyi-a An Chans" a remporté aux dernières régionales 2015, les premières élections territoriales de Martinique avec plus de 54% des suffrages devant la liste "Ensemble pour une Martinique Nouvelle" de Serge Letchimy 45,9%. La forte mobilisation enregistrée à l'occasion de ce second tour a profité à la liste d'Alfred Marie-Jeanne (Indépendantiste) qui a fusionné entre les deux tours avec celle de Yan Monplaisir (Droite).
Sur fond de défense des intérêts des martiniquais, « Chaben » est en première ligne.

« Et, Je veux vous dire ici que je suis le Président de tous les Martiniquais ! » dit il dans son allocution d’investiture. On peut comprendre, Président de la collectivité territoriale. Oui, c’est le cas. Mais A.Marie-Jeanne poursuit « Je suis le Président d’une Martinique que je souhaite réconciliée, d’une Martinique ressoudée, d’une Martinique unie pour gagner, d’une Martinique unie pour réussir ! »

La Martinique, et c’est la Constitution qui le stipule fait partie de la République Française. Son Président est donc le Président français et non le Président de l’exécutif de la CTM.
Erreur de langage ou arrière pensée politique ?
Quoiqu’il en soit, de manière récurrente, la question institutionnelle de ces régions, constitue un enjeu séculaire. Le 24 janvier 2010, les électeurs martiniquais se sont prononcés en faveur de la création d’une collectivité unique, exerçant les compétences du Conseil Général et du Conseil Régional. Fini donc la collectivité départementale. L’enjeu est donc de taille pour celui qui dirige l’exécutif de la CTM, son président. Selon les textes, « le Président du Conseil Exécutif, prépare et exécute les délibérations de l’assemblée de Martinique, ordonne les dépenses et prescrit l’exécution des recettes. Il est seul chargé de l’administration, gère les personnels de la collectivité, peut recevoir délégation pour ester en justice et pour conclure des marchés publics. »
En Corse, les nationalistes ont eux aussi accédé à la tête de la collectivité territoriale, et déjà l’île de beauté refait parler d’elle et fait ressurgir la question de ses relations statutaires avec le « Continent », avec la République.
Quid de la Martinique ?



Partager cet article

Outremer : Une nouvelle ministre déléguée and what else ?
Politique

Outremer : Une nouvelle ministre déléguée and what else ?

La valse des délégués à l'Outremer se poursuit. Elle s’appelle Marie Guévenoux. Depuis le 8 février 2024 , elle est la nouvelle ministre déléguée chargée des...
La croissance économique mondiale va ralentir cette année, prévoit l’ONU
Économie

La croissance économique mondiale va ralentir cette année, prévoit l’ONU

La croissance économique mondiale devrait ralentir, passant d’un taux estimé à 2,7% en 2023 à 2,4% en 2024, soit une tendance inférieure au taux de croissanc...
Infos choisies présentée par Miléna Salter
Société

Infos choisies présentée par Miléna Salter

Les temps forts de la semaine choisis par PATMEDIAS. Chaque semaine la rédaction de Patmedias vous propose son tour de l'actualité de la semaine à travers d...
Guerre entre Israël et le Hamas: Les députés européens appellent à un cessez-le-feu permanent à deux conditions
Europe

Guerre entre Israël et le Hamas : Les députés européens appellent à un cessez-le-feu permanent à deux conditions

Les députés demandent que tous les otages soient libérés immédiatement et sans condition et que l’organisation terroriste du Hamas soit démantelée. Dans une...
Gaza : Faudra une fortune pour reconstruire selon un rapport
Monde

Gaza : Faudra une fortune pour reconstruire selon un rapport

La reconstruction de Gaza, quand le conflit actuel sera terminé, prendra des décennies et coûtera des dizaines de milliards de dollars, a prévenu une agence ...
La «Greta africaine» Rahmina Paullete a la crise climatique dans les veines
Santé-Environnement

La «Greta africaine» Rahmina Paullete a la crise climatique dans les veines

Rahmina a 17 ans et est passionnée par l'écologie. Rahmina Paullete n'a que 17 ans et elle a participé pour la deuxième fois à la COP pour y défendre une al...
Kassav : Pour Jean-Claude Naimro, « le groupe existe plus que jamais malgré le départ de Jacob »
Culture

Kassav : Pour Jean-Claude Naimro, « le groupe existe plus que jamais malgré le départ de Jacob »

Pour ceux qui annonçaient la chute du groupe Kassav, Jean-Claude Naimro remet « l'église au milieu du village ». Non, le groupe n'est pas en chute libre dans...
Médaillée de bronze aux Championnats du monde, b-girl Syssy se tourne vers les JO de Paris 2024
Sports

Médaillée de bronze aux Championnats du monde, b-girl Syssy se tourne vers les JO de Paris 2024

En décrochant la 3e place des Championnats du monde de Louvain, dimanche, b-girl Syssy, auteure d'une impressionnante montée en puissance cette année, a bous...
GÉRARD LECLERC : le journaliste a trouvé la mort dans un accident d'avion
People

GÉRARD LECLERC : le journaliste a trouvé la mort dans un accident d'avion

Le journaliste de CNEWS Gérard Leclerc a disparu ce mardi 15 août dans le crash d’un petit avion de tourisme qu’il pilotait à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantiq...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page
  • AGRICULTURE / SALON : L’inauguration du 60e Salon international de l’agriculture, samedi à Paris, ne s’est pas déroulée comme prévue pour Emmanuel Macron, qui a dû faire face à un comité d’accueil très remonté et voulant en découdre avec le président. Ce dernier a improvisé un dialogue de deux heures avec une poignée d’agriculteurs, finissant par faire retomber quelque peu la pression avant une déambulation agitée.

  • GRÈVE / TOUR EIFFEL : La Dame de fer, fermée depuis cinq jours en raison d'un mouvement de grève, pourra rouvrir dimanche après un accord entre les syndicats et la société d'exploitation du monument parisien.

  • BERLINALE : Le documentaire "Dahomey" de Mati Diop, qui aborde l'épineuse question des restitutions par les anciennes puissances coloniales d'œuvres d'art volées en Afrique, a remporté samedi l'Ours d'or à Berlin. Il s'agit du deuxième film africain à recevoir cette prestigieuse récompense.

  • ALEXEÏ NAVALNY : Le corps de l'opposant russe Alexeï Navalny, décédé subitement en prison la semaine dernière, a été remis à sa mère, Lioudmila Navalnaïa, a écrit la porte-parole Kira Iarmych sur le réseau social X samedi. La mère de l'opposant accuse le Kremlin d'avoir cherché à lui imposer des funérailles secrètes, menaçant de laisser le corps se décomposer en cas de refus.

  • UKRAINE : C'est affaiblie que l'Ukraine entre, samedi, dans sa troisième année de guerre. L'aide de ses alliés tend à se tarir tandis que la machine militaire russe semble monter en puissance.

  • ESTONIE : Soutien résolu de Kiev, l'Estonie s’estime plus que jamais exposée à une menace russe. Cet État balte redoute que son importante communauté russophone soit instrumentalisée à des fins de déstabilisation.

  • USA / PRIMAIRES : Donald Trump, ultra favori des primaires républicaines, a engrangé samedi une nouvelle victoire en Caroline du Sud face à sa rivale, la dernière républicaine en lice, Nikki Haley, ancienne gouverneure de cet État.

  • USA / ALASKAPOX : Un homme est récemment mort en Alaska, aux États-Unis, après avoir contracté l'Alaskapox, un virus découvert en 2015 qui n'avait jusqu'ici provoqué que des symptômes relativement bénins, et aucune complication.

  • EUROVISION / ISRAËL : La participation d'Israël à l'Eurovision est sous le feu des critiques. Alors que des appels à bannir l'État hébreu du concours se multiplient en raison de la guerre à Gaza, la chanson choisie par la candidate israélienne suscite aussi la controverse. Intitulée "October rain", elle fait référence aux attaques perpétrées par le Hamas le 7 octobre.

  • CÉSAR / J.GODRÈCHE : Au lendemain de sa prise de parole, durant laquelle elle a dénoncé le «niveau d'impunité, de déni et de privilège» du milieu du cinéma concernant les violences sexuelles, l’actrice appelle à «agir» dès à présent.

  • LIGUE DES NATIONS : L'équipe de France féminine s'est qualifiée vendredi en finale de Ligue des nations féminine en éliminant ses meilleures ennemies allemandes (2-1) et poursuit sa route vers un premier titre majeur lors d'une compétition officielle, à quelques mois des JO. Les Bleues affronteront l'Espagne, victorieuse face aux Pays-Bas.