Début de l’examen du projet de loi constitutionnelle relatif à la liberté de recourir à l’IVG

 |  par Rédaction Patmedias

Mardi 16 janvier, le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a été auditionné par la commission des lois de l’Assemblée nationale sur le texte à 16h30.

Alors qu’une initiative parlementaire était déjà en cours, le président de la République et le gouvernement ont décidé de présenter un projet de loi pour permettre l’adoption éventuelle de cette révision constitutionnelle par la voie du Congrès (députés et sénateurs réunis à Versailles), plutôt que par la voie du référendum, cette dernière procédure étant obligatoire lorsqu’il s’agit de modifier la Constitution par une proposition de loi.

Le texte prévoit d'insérer à l'article 34 de la Constitution que « la loi détermine les conditions dans lesquelles s'exerce la liberté garantie à la femme d'avoir recours à une interruption volontaire de grossesse ». La formulation retenue, « liberté garantie », est aux yeux du gouvernement, un équilibre entre la notion de « droit à l'IVG » et celle de « liberté ». Les associations féministes y voient un compromis pour permettre d'inscrire l'IVG dans la Constitution.

« Droit » ou « liberté »

Une proposition de loi constitutionnelle de La France insoumise visant à introduire dans la Constitution « l'effectivité et l'égal accès au droit à l'IVG » avait recueilli en novembre 2022 une majorité très large à l'Assemblée. Mais le texte avait été adopté en février 2023 à une courte majorité au Sénat, où la formule «la liberté de la femme de mettre fin à sa grossesse» s'était substituée à la notion de «droit».

En mars, le président Emmanuel Macron décidait de présenter un projet de loi constitutionnelle, qui, à la différence du texte précédent, ne requiert pas d'être soumis à référendum. Dans son avis sur ce texte publié le 12 décembre, le conseil d'État a pourtant considéré que «la consécration d'un droit à recourir à l'interruption volontaire de grossesse n'aurait pas une portée différente de la proclamation d'une liberté». «Garantir la liberté, c'est plus fort que juste la reconnaître», indiquait-on en décembre au gouvernement.

« Est-ce que ça doit être un droit ou une liberté ? En vérité, je crois que ce qu'il faut, c'est qu'on garantisse que ça puisse être adopté à l'Assemblée, au Sénat », a jugé la ministre chargée de l'Égalité femmes/hommes Aurore Bergé sur LCI dimanche.

Si le projet de loi devrait passer sans difficulté l'étape de l'Assemblée, où il sera examiné en séance le 24 janvier, restera à convaincre le Sénat, dominé par Les Républicains, où il est attendu le 26 février. Un calendrier serré en vue d'une adoption par les parlementaires en Congrès, que le gouvernement veut réunir le 5 mars, quelques jours avant la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars.



Partager cet article
Vos commentaires

Objectif le Palais Bourbon pour Yan Monplaisir
Politique

Objectif le Palais Bourbon pour Yan Monplaisir

Le maire actuel de la commune de Saint-Joseph veut être « une voix qui porte ». Connu pour son ancrage à droite, Yan Monplaisir sera candidat dans la 2e...
Airbnb dans le viseur : les avantages fiscaux de la location de meublés de tourisme vont-ils disparaître ?
Économie

Airbnb dans le viseur : les avantages fiscaux de la location de meublés de tourisme vont-ils disparaître ?

Avis de gros temps pour les locations saisonnières. Pour résoudre la crise du logement, deux textes de loi -l’un adopté, l’autre à l’examen - s’attaquent à l...
Sanctionner les parents de mineurs délinquants : une idée bien peu judicieuse
Société

Sanctionner les parents de mineurs délinquants : une idée bien peu judicieuse

Les drames récents impliquant des jeunes mineurs - des émeutes de juin 2023 à une série de crimes violents - ont marqué les esprits. Si le gouvernement a déj...
D-DAY 80 : Just to remember
Europe

D-DAY 80 : Just to remember

Le 80e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie a été célébré ce 6 juin 2024 sur la plage d’Omaha Beach à Saint-Laurent-sur-Mer en présenc...
Viols d'enfants par des membres des casques bleus : l'horreur
Monde

Viols d'enfants par des membres des casques bleus : l'horreur

Il s'agit d'une véritable boule puante pour l'organisation dont la mission est d'œuvrer au maintien de la paix et de la sécurité internationales et à la prot...
Perte de biodiversité : l’accélération du taux d’extinction déclenche un effet domino
Santé-Environnement

Perte de biodiversité : l’accélération du taux d’extinction déclenche un effet domino

La diversité des animaux, des plantes et des micro-organismes de la planète est menacée par des facteurs tels que le changement d'utilisation des terres, l'u...
« La couleur de l'esclavage » : 56ème récompense à Toronto au Canada pour Patrick Baucelin
Culture

« La couleur de l'esclavage » : 56ème récompense à Toronto au Canada pour Patrick Baucelin

Véritable carton plein pour le réalisateur martiniquais au Canada. Après Hamilton, Patrck Baucelin a reçu le prix du « Meilleur Film caribéen » à Toronto.&nb...
Giani Catorc s'impose au championnat supermotard en Guadeloupe
Sports

Giani Catorc s'impose au championnat supermotard en Guadeloupe

Le jeune pilote martiniquais poursuit son ascension dans cette discipline. Déjà triple champion de France et double champion d'Europe, il a gagné le duel fac...
A Lyon, Taylor Swift a mis les fans en ébullition
People

A Lyon, Taylor Swift a mis les fans en ébullition

Présentes dans la nuit de samedi à dimanche et présentes en très grand nombre ce dimanche matin, les Swifities s'apprêtent à fouler la pelouse du Groupama St...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page