Quel paradoxe : la seule usine de recyclage de bouteilles plastique des Antilles liquidée

 |  par Patrick JEAN-PIERRE
Le tribunal de commerce de Fort-de-France en Martinique a pris la décision de liquider la seule usine de recyclage de bouteilles en plastique des Antilles et de la Guyane. En cause ? D’importantes pertes de revenus…

Après sept année dans une situation délicate, la Société Industrielle de Recyclage et de Production (SIDREP) a finalement été liquidée le 28 novembre. Elle avait prévu de réduire en granules et en paillettes 4.500 tonnes de bouteilles en plastique chaque année. Malheureusement, seules 1.250 tonnes ont été réduites en sept ans. Que s’est-il passé ?

Liquidation de l’unique usine de recyclage du plastique des départements d’Outre-Mer

Pour recycler le plastique, la seule usine spécialisée dans le recyclage de bouteilles plastiques en PET des Antilles françaises, située en Martinique, disposait de deux lignes. La première permettait de laver 600 kilos de bouteilles en plastique par heure puis des les transformer en paillettes de PET (PET recyclé). La deuxième utilisait ensuite les paillettes pour en faire des granulés stériles.

La SIDREP avait accès aux marchés des Caraïbes pour revendre les produits transformés mais c’est la matière première qui a posé le plus de problème.

Une mauvaise collecte des déchets

Christian Torres, le dirigeant de l’entreprise remet en cause la mauvaise collecte des déchets plastiques. Dans des propos rapportés par France-Antilles Guadeloupe, il explique : « La difficulté, c’est que nous n’avons jamais eu la matière première suffisante pour faire tourner l’usine. Tous les ans, 6 000 tonnes de bouteilles sont jetées à l’usine d’incinération. Il nous en fallait 4 000, il y avait largement de quoi faire ».

« Depuis plus de quatre ans, j’alerte sur le mauvais résultat que donne la collecte sélective dans les départements d’Outre-mer : la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane aussi ».

Selon lui, seuls environ 10 % de plastiques sont collectés en Martinique contre 55 % en France métropolitaine, pourtant assez mauvaise élève. Cela représente environ 14.000 tonnes de plastique jetés chaque année. Pour rappel, c’est l’éco-organisme Citéo qui est en charge d’organiser la collecte sur le territoire et Christian Torres pointe clairement sa responsabilité dans ce fiasco.

D’importantes pertes de revenus chaque année

Cette usine de recyclage de bouteilles en plastique, ouverte en 2014, avait eu recours à un investissement de 11 millions d’euros dont 6 millions provenaient de la région mais aussi des fonds européens. Mais les quantités de matières premières étant insuffisantes, il était très difficile pour l’entreprise d’augmenter de façon significative la performance. À la création de SIDREP, 800 tonnes de plastique étaient recyclées en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane. L’entreprise a su atteindre les 1.200 tonnes. Toutefois, cela n’était pas suffisant.

La Sidrep a cherché d’autres solutions. Elle avait même été suivie par le préfet de Martinique et la Collectivité Territoriale de l’île sans succès. En 2018, les dirigeants avaient pensé collecter les bouteilles en plastique de l’île voisine de Sainte Lucie. Mais cela n’aurait probablement pas suffit. L’entreprise perdait 600.000 euros par an. Pour Christian Torres, la liquidation semblait être la seule issue possible.

Le tri progresse doucement

En Martinique, la production de déchets est estimée à 280.000 tonnes par an soit plus de 650 kilos par Martiniquais. Le tri se développe doucement de 2 à 3 % par an. Les collectivités locales travaillent à l’amélioration du tri et de la collecte.

Par ailleurs, en Guadeloupe, les bacs de tri ne sont pas automatiquement distribués aux habitants. Ce n’est qu’en août 2019, que les habitants de l’agglomération de la Riviera du Levant ont reçu des poubelles de tri. En Guyane, le tri des déchets n’a réellement débuté qu’en 2016.

Dans le futur, la consigne pourrait être un système plus astucieux afin de recycler davantage de plastique.

À Fort-de-France, un kiosque de recyclage automatique a récemment était installé. Le Solarcub a récolté plus d’un millier de bouteilles par jour durant ses premiers tests. Des bouteilles qu’il compacte ensuite en petits cubes. En échange, la machine offre un bon d’achat de deux centimes d’euros. Il est donc possible de gagner 1 euros en recyclant cinquante bouteilles en plastique.

Un premier pas vers une hausse de la collecte, mais trop tard pour l’usine SIDREP… Alors que vont devenir ces déchets à présent ?



Partager cet article

Jean-Philippe Nilor : une polémique de plus à l'Assemblée nationale
Politique

Jean-Philippe Nilor : une polémique de plus à l'Assemblée nationale

Le député de Martinique n'en est pas à ses premiers propos polémiques en plein hémicycle de l'Assemblée nationale.  « Je peux vous assurer que le minist...
Philippe Jock : réélu président de la CCI de Martinique, il déplore la réticence des martiniquais face à la vaccination
Économie

Philippe Jock : réélu président de la CCI de Martinique, il déplore la réticence des martiniquais face à la vaccination

C'est la liste « Entreprendre ensemble en Martinique » de Philippe Jock qui a finalement remporté les élections des dirigeants de la Chambre de commerce...
Violences faites aux femmes : en Martinique la situation est préoccupante
Société

Violences faites aux femmes : en Martinique la situation est préoccupante

Le récent rapport annuel de l'Observatoire des violences envers les femmes-Martinique (Ovifem) montre une relative stabilité des plaintes sur un an. Mais les...
Ukraine : comment tout a commencé, le journal de Dasha
Europe

Ukraine : comment tout a commencé, le journal de Dasha

Après plusieurs nuits chaotiques et des couvre-feux stricts, la capitale ukrainienne se réveille chaque matin, encerclée, mais toujours libre. Sur place, les...
La pandémie de Covid-19, « une crise des droits humains », selon l’ONU
Monde

La pandémie de Covid-19, « une crise des droits humains », selon l’ONU

« La pandémie de Covid-19 a fragilisé l’ensemble des droits humains », a déclaré mardi la Haute-Commissaire adjointe aux droits de l'homme, Nada Na...
Santé mentale : comment se protéger des infos anxiogènes ?
Santé-Environnement

Santé mentale : comment se protéger des infos anxiogènes ?

Regarder des infos anxiogènes peut avoir un impact sur la santé mentale.Voici probablement une information qui ne surprendra personne. Regarder en boucle les...
Exposition vente de peintures de Maîtres : copistes ou faussaires ?
Culture

Exposition vente de peintures de Maîtres : copistes ou faussaires ?

Depuis le 30 novembre, des artistes de l'atelier Frédéric Noyer exposent leurs œuvres dans le vieux Nice. Une exposition vente d'œuvres exceptionnelles. Des ...
Transat Jacques Vabre : le martiniquais Éric Baray arrive enfin
Sports

Transat Jacques Vabre : le martiniquais Éric Baray arrive enfin

Le bateau martiniquais va prendre la 34e place ce jeudi 02 décembre 2021 en franchissant la ligne d’arrivée après 24 jours de course. {facebook}https://www....
Miss France 2022 : Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 dans les starting-blocks
People

Miss France 2022 : Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 dans les starting-blocks

Dernière élue de toutes les candidates à Miss France 2022, Floriane Bascou, Miss Martinique 2021 est actuellement à Paris. Elle prépare son voyage prévu le 1...

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire



Contacter la rédaction


©2021 Patmédias, tous droits réservés - Réalisation agence web corse

Haut de page